Lun 07 Juil 2014
21:00
SENIORS
France
France
2:3 Suisse
Suisse
Mer 09 Juil 2014
20:10
SENIORS
Canada
Canada
1:2 France
France
Jeu 10 Juil 2014
20:10
SENIORS
France
France
0:1 Italie
Italie
Ven 11 Juil 2014
12:10
Groupe B (9-16) SENIORS
France
France
11:0 Pologne
Pologne
Sam 12 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-12) SENIORS
Allemagne
Allemagne
1:8 France
France
Dim 13 Juil 2014
12:10
Grpe B (9-10) SENIORS
?
Angleterre
0:9 France
France
Bannière

La Rochelle au forceps

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

N1Ce match de reprise aurait pu être un match référence pour les Mantas de Montpellier qui recevaient La Rochelle ce 7 janvier. Au match aller, Montpellier avait fait jeu égal en perdant d’un but, Sylvain Trouillet, l’entraineur de Montpellier pensait redonner de l’espoir au club et à ses joueurs, mais le manque de réalisme devant la cage et les coups du sort en ont voulu autrement, défaite cuisante 8-5 à domicile face à des Rochelais réalistes devant la cage.

Le premier match de l’année 2012 débutait tambour battant pour les joueurs de Nicolas Lalan qui trouvaient rapidement la faille par l’intermédiaire de Pierre-Yves Lefrançois qui, sur un contre,  plaçait son palet dans la lucarne de Sbirelozelanctephen Braud. On se disait que la soirée allait être compliquée et allait ressembler à celles de la première partie du championnat. Et suite à une charge de Juraj Ozorak, la ligne spéciale et non moins expérimentée des maritimes allait doubler la mise grâce à William Richard parfaitement décalé par Benjamin Bireloze et Anthony Fernandez. (0-2)
Le jeu se stabilisait, Montpellier se créait même de très belles occasions, et en moins de deux minutes, Cerneau d’un tir splendide en lucarne et Darfeuille d’un lancer magique dont il a désormais le secret recollaient au score. (2-2) Montpellier prenait le dessus sur le jeu, une équipe motivée et qui prenait du plaisir à jouer, mais comme à son habitude, après avoir fait briller le gardien adverse en l’occurrence Guillaume Chanson, les Montpelliérains se mettaient à douter. Darfeuille, Cerneau et Soarès buttaient sur un mur. Pire, sur une erreur stupide de Raphaël Lamesta en phase offensive à deux minutes de la fin de la première période, c’étaient les Pélicans qui reprenaient un but d’avance grâce à Lefrançois.

Au retour des vestiaires, Alban Darfeuille rejoignait le banc des punitions pour une faute très sévère. Benjamin Bireloze n’en demandait pas tant, et allait donner un avantage de deux buts aux siens (2-4). De son côté les mantas ne profitent pas de leur supériorité numérique au grand dam d’un Sylvain Trouillet frustré de voir les siens peiner. A la trentième minute, William Richard envoyait un balayé du milieu du terrain, et Stephen Braud masqué ne voyait le palet que trop tard ! (2-5)
soaresEt comme à leur habitude,  les locaux allaient avoir un sursaut d’orgueil, mais quel sursaut ! « nos dix meilleures minutes de la saison, on a très bien joué, appliqués, calmes, on recolle mais on ne marque pas assez » s’exclamait Sylvain Trouillet, en effet, c’était tout d’abord Yannick Galibert bien aidé par un Jordan Soarès qui n’en finissait pas de progresser, puis Alban Darfeuille "touché par le dieu du lancer ce soir", qui envoyait un missile pleine lucarne en supériorité numérique

Encore une fois, Montpellier marquait par deux fois là en un peu plus d’une minute ! (4-5) Les joueurs harangués par leur assistant capitaine Jordan Soarès étaient transcendés, les tirs ne cessaient de pleuvoir sur la cage du gardien des pélicans qui connaissait la musique et la chanson. De l’autre côté, La Rochelle ne pouvait que procéder par contre, et le tonnerre s’abattait sur des Montpelliérains. Tout d’abord la grave blessure de Romain Cerneau qui s’écroulait de douleur au milieu du terrain, ensuite le jeu et les esprits s’échauffaient, Raphaël Lamesta allait rejoindre la prison pour un cinglage et une méconduite (sa deuxième en deux matchs)  et son homologue Rochelais Benjamin Galvez également.birelozecafe
Enfin à la fin du match, en moins de cinq minutes, Benjamin Bireloze marquait en contre, Jean-Yves Lefrançois inscrivait son triplé de la soirée et enfin Jérôme Davoine, allait éteindre complètement les ambitions de Montpellier. (4-8)
Anthony Fernandez y allait de son crochet du droit cinquante seconde avant la fin du match, l’ex « Ch ‘tarbais »  allait malheureusement craquer pour les Pélicans, une pénalité de match allait lui être logiquement infligée. Enfin le slovaque Juraj Ozorak clôturait la feuille de match en marquant le cinquième but de la soirée pour Montpellier.

Réactions à chaud :
Nicolas Lalan (entraîneur de La Rochelle) : « On a mené, on a été endormi par un faux rythme, Montpellier n’a rien à voir avec le match aller, ils n’avaient aucune agressivité ici, après on a tué le match à 6-4 je pense grâce à Ben Bireloze. On a enchaîné et la frustration a parlé. Ils se reposent trop sur l’Ozorak dépendance ! De notre côté, je suis très satisfait, sachant qu’il me manquait un bloc complet, je suis fier de mes gars.»

Sylvain Trouillet (entraîneur de Montpellier): « En première mi-temps, La Rochelle ne joue pas bien et nous non plus. On encaisse des buts bêtes, ils ont géré sans trop forcer. En seconde mi-temps, on reprend mal, mis on enchaîne sur nos dix meilleurs minutes de la saison, on a très bien joué, appliqués, calmes, on recolle mais on ne marque pas assez. On se relâche ensuite, peut-être accuse-t-on le coup ? La blessure de Romain Cerneau nous pénalisé fortement en plus. Jusqu’à hier, l’équipe était formée, on voulait tourner à trois lignes, mais Jérôme Hostein s’est blessé hier (contracture au dos ndlr.) Du coup, j’ai du passer Ozorak en défense, mais avec l’absence de Cerneau, je l’ai refait basculer en attaque. Enfin, on récupère Damien Duteis, mais on perd Romain. La Rochelle ne démérite pas, ils marquent sur leurs temps forts. Stephen (Braud) fait des arrêts fantastiques, et prend des buts de merde. Il doit bosser là-dessus. Je vais retenir nos dix minutes. Bon après, la fin de match était un peu tendue (rires)… Enfin, la suite s’annonce compliquée, on va bien voir… »

A Montpellier, Complexe Albert-Batteux, La Rochelle bat Montpellier 8-5 (3-2, 5-3)
Arbitres : MM. Delpeyroux et Stepanoff
Spectateurs : 100
Buts pour Montpellier : 13’40 Cerneau (Ozorak), 15’16 Darfeuille SN, 31’31 Galibert (Soarès, Ozorak), 34’38 Darfeuille (Lamesta) SN 49’41 Ozorak SN
Buts pour La Rochelle : 2’30 Lefrançois, 9’11 Richard (Bireloze, Fernandez) SN, 23’27 Lefrançois (Brand, Lefèbvre) 27’09 Bireloze (Fernandez) SN, 30’43 Richard (Davoine), 45’00 Bireloze (Richard), 46’22 Lefrançois (Lefèbvre) 47’37 Davoine (Richard)
Pénalités : 20’ contre Montpellier (dont 10’ de méconduite à Lamesta), 21’ contre La Rochelle (dont 10’ de méconduite pour Galvez) et Pénalité de Match à Fernandez
Gardien de but en jeu : S. Braud pour Montpellier, M. Chanson pour La Rochelle

 

A Montpellier, Patrice Pichery (Crédit photo : RHAF)

 

Ajouter un Commentaire

En attendant la nouvelle version des commentaires, les interventions sont désormais soumises à validation des modérateurs, Fabien et Simon :D

Code de sécurité
Rafraîchir

Bannière